Back to top

La rubrique « Actualités de la recherche » vous propose de suivre les projets scientifiques et l’actualité éditoriale des laboratoires de l’Université des Antilles, et de découvrir les contributions de nos chercheurs sur les grands enjeux de notre temps, sous la forme d’interviews, de colloques et de discussions publiques.


Réflexions croisées sur la crise des gilets jaunes

Conférence organisée par le CREDDI et le CAGI (LC2S)
Samedi 30 mars 2019 à l’amphithéâtre Lepointe (UFR des sciences juridiques et économiques) Modératrice : Paméla Obertan, Maître de conférences de science politique

Panel 1 : Lectures économiques et sociales de la crise des gilets jaunes

Intervenants :

  • Jacky Dahomay, Professeur agrégé de philosophie

Gilets jaunes : la crise française du néolibéralisme

Selon Jacky Dahomay, les Gilets jaunes sont une manifestation d’une crise politique du néolibéralisme. La souveraineté des Etats est battue en brèche par des multinationales déterritorialisées. Réduits à être des auxiliaires des marchés, les Etats peinent à insuffler du sens aux collectivités humaines. C’est l’absence de convergence des luttes nées des contradictions du capitalisme qui a engendré le mouvement insurgeant des gilets jaunes. Face à un pouvoir technocratique, nul ne peut prédire les conditions de sortie de crise.

 

  • Alain Maurin, Professeur des universités de sciences économiques

L’avant et après « LKP/Gilets jaunes » de 2009 : où en est-on sur la question des prix des biens et services dans les Territoires Français d’Outre-Mer (TFOM) ?

Les écarts de prix entre la Guadeloupe et la France hexagonale au cours des années 2009 à 2015 font montre d’une situation qui n’a guère évoluée, avec pour certains postes de dépenses comme l’alimentation et les communications des constats d’abus persistant. Pour Alain Maurin, il y a nécessité de sortir de cette économie de comptoir pour cheminer réellement vers l’appropriation d’un modèle de développement endogène. Sur la question des prix, la Guadeloupe a vivement besoin de se doter d’un panel d’acteurs pour muscler la défense des consommateurs

Pour aller plus loin avec cet intervenant

MAURIN, Alain, MONTAUBAN, Jean Gabriel économiste, VELLAS, François et GIRARDIN, Brigitte ), 2004. L’ enjeu du développement économique insulaire: Açores, Antilles, Canaries, Caraïbes, Madère, océan Indien & Polynésie. Paris] Saint-Denis  : SEDES le Publieur Université de la Réunion. Bibliothèque universitaire & francophone. ISBN  978-2-84784-116-9.
Livre disponible à la BU Martinique et à la BU Guadeloupe : 338.9 ENJ

 

  • Christian Saad, Maître de conférences de sciences économiques

La crise des gilets jaunes, une crise hétéronome du capitalisme mondialisé contemporain

Christian Saad développe l’idée que la crise des gilets jaunes, constitue une prise de conscience de l’intensification des politiques néolibérales en France dont le Président Macron est l’incarnation la plus résolue depuis le tournant libéral de 1983. La politique gouvernementale actuelle serait ainsi favorable à un ordre public économique, privilégiant le marché et les principes d’économie concurrentielle y compris comme solution possible à la sortie de crise. Partant, la politique actuelle du Gouvernement remet profondément en cause le compromis d’Etat social qui était prégnant après la seconde guerre mondiale. Les références récentes à Hayek énoncées publiquement par le premier ministre, confortent cette tendance.

Pour aller plus loin avec cet intervenant, rendez-vous sur MANIOC pour visionner :

SAAD, Christian, 2018. Édouard Glissant et l’économie politique dans le discours antillais. Institut du Tout-Monde. 2018.

 

 

Panel 2 : Lectures historiques et politiques de la crise des gilets jaunes

 

  • Didier Destouches, Maître de conférences d’Histoire du droit

Les Gilets jaunes et les modèles révolutionnaires français (1789-2009)

Pour Didier Destouches, le mouvement Gilets jaunes entretient un dialogue référentiel avec les précédents révolutionnaires, de 1789 jusqu’au mouvement LKP (mots d’ordre communs, entraves à la circulation, la promesse de guillotine pour le Président, etc.). Il met également en avant les similarités que la crise des Gilets jaunes partage avec les mouvements révolutionnaires (origine provinciale du mouvement, réflexes du pouvoir, etc.).

Pour aller plus loin avec cet intervenant, rendez-vous sur MANIOC pour visionner :

DESTOUCHES, Didier, 2014. Grand séminaire d’histoire des Outre mers: discussion avec le public. CNRS : Centre National de la Recherche Scientifique. 2014.
DESTOUCHES, Didier, 2015. Esclavage, servage et engagisme: essai de comparaison juridique.

 

  • Georges Calixte, Docteur en science politique

Révolution numérique et crise de la représentation démocratique : le cas des gilets jaunes

Dans son intervention, Georges Calixte s’interroge sur le destin de ce mouvement des gilets jaunes. Va-t-il connaître le même sort que tous les mouvements populaires de ces dernières années (les indignés, le printemps arabe, les anti-Berlusconi, nuit debout) ? Ou est-il promis à devenir un nouveau mouvement social capable de porter un changement radical dans l’organisation politique du pays.

Pour aller plus loin avec cet intervenant :

SAINTON, Jean-Pierre, MÉRION, Julien et CALIXTE, Georges, 2009. La Guadeloupe en bouleverse 20 janvier 2009-4 mars 2009. Pointe-à-Pitre  : Ed. Jasor. ISBN  978-2-912594-72-3.
Livre disponible à la BU Martinique : 303.6 GUA et à la BU Guadeloupe : 320.972 976 GUA

 

  • Caroline Mamilonne, Doctorante et ATER de droit public

Vers une réécriture de la théorie de la séparation des pouvoirs avec la crise des gilets jaunes ?

Le mouvement des gilets jaunes confirme, s'il en était besoin, la crise de la démocratie représentative et la remise en question de la doctrine classique de la séparation des pouvoirs. Caroline Mamilonne appelle à repenser l'équilibre des pouvoirs  en tenant compte des doléances du pouvoir populaire (telles que le RIC, le référendum populaire), du pouvoir constituant (Conseil constitutionnel) et du pouvoir européen (Union européenne).

 

  • Stéphanie Mulot, Professeur des universités de sociologie

Le cercle vicieux de la violence dans le discours du président Emmanuel Macron du 10 décembre 2018

Stéphanie Mulot identifie dans ce discours 7 séquences qui sont autant de formes de violence (politique, économique, symbolique, structurelle, du politique et perverse). Selon elle, le Président y expose une conception hautaine du pouvoir et de ses rapports avec les citoyens.

Pour aller plus loin avec cette intervenante sur HAL-UA :

MULOT, Stéphanie, 2018. Santé, culture et soins dans le contexte du VIH en Guadeloupe. Une lecture intersectionnelle des catégorisations et des prises en charge. In  : Archipélies. 1 décembre 2018. n°  6.

 


 

L’université est réputée pour la qualité de son activité documentaire. Venez puiser vos connaissances dans les rayonnages de ses bibliothèques, sur la page Internet de sa bibliothèque virtuelle MANIOC ou sur HAL-UA pour explorer les articles scientifiques de nos enseignants-chercheurs.